Moi je dis ça je dis rien

07 avril 2019

Lola petite grosse et presque mariée de Louisa Leonis

Lola va se marier avec son sexy fossette et pour cela elle va retourner dans sa famille en France . Jerry a du mal à s'intégrer dans sa belle famille vu son passé d'agent secret . Il doit également se battre contre le fait d'étre amoindri et le fait qu'il appréhende son rôle de futur papa . Cela va engendrer beaucoucp de changement qu'il va falloir gérer en plus des humeurs de Lola qui craque un peu avec ses hormones de femme enceinte .

Ce quatrième tome est dans la lignée des autres c'est à dire super agréable à lire et qui fait passer un super moment au lecteur enfin au lectrice car il faut pas se voiler la face cela reste une lecture féminine. Dans cet opus , on découvre Lola heureuse,  epanouie et dans son milieu naturelle c'est à dire retour en France pour se marier avec son sexy fossette. La jeune femme a un caractère assez jovial et est toujours une digne descendante  de Bridget Jones  dans son humour décalé . Le tout est accentué par sa grossesse et ses hormones  ce qui donne rendu comique . 

On suit également de plus près Jerry toujours aussi amoureux de sa belle mais on le découvre aussi fragile et pleins de doutes concernant son avenir professionnel et toumenté par un passé trouble. La famille Morel et plus particulièrement le père qui a la coeur fragile  n'est pas enchanté par l'union de sa fille et va tout essayer pour que le mariage tombe à l eau . Parfois l'amour n'est pas suffisant enfin moi je dis ça je dis rien... 

51mVAHDznzL

 

Posté par c mon avis à 17:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 avril 2019

Journal de Hélène Berr

Hélène Berr est une étudiant à la Sorbonne . Elle décide d'écrire un journal afin de se livrer sur sa vie et ses ressentis pendant la période la plus sombre de l'hisoire de France qui est la seconde guerre mondiale et la déportation . La jeune femme est plutôt d'un naturel positif et au départ on a plus l'impression de lire un journal d'ado . Si on avait pas les dates on ne se douterait pas de l'époque. Elle raconte son quotidien ainsi que ses ballades au sein de paris .Puis plus le temps passe plus l'étau se resserre , l'ambiance du journal s'assombrit . Le premier tournant est l'arrestation de son père qui marque sa famille. Par la suite tout va changer et la méfiance sera de mise . 

Journal est un temoignage autobiographique écrit par Hélène Berr. Il est assez troublant de se retrouver avec un tel ouvrage dans les mains surtout quand on a le recul temporel. On rentre dans l'âme de la jeune Hélène  avec ses espoirs , ses amours , sa haine et ses déceptions. On vit sa vie de jeune femme juive pendant la déportation et l'impression d'étouffer  plus la lecture de l'ouvrage avance. En effet, Hélène et sa famille ont longtemps été libre et donc obliger de vivre avec la peur d'étre arrêter ou rafler . L'ambiance est parfois pesante et elle contrebalance avec le debut de l'ouvrage qui est plutôt bonne enfant. Il y a néanmoins des longueurs qui forcent le lecteur à lire en diagonal . La jeune femme fait souvent reference à ses lectures qu elles soient francophone ou anglophone qui ont certainement éte une source de réconfort mais qui pour ma part m'ont ennuyé .

N'étant pas au sein des camps , Hélène parle de ce qu on lui rapporte sans rentrer dans les détails ce qui change des autres livres sur l'epoque de la deportation . Comme pour le journal d'Anne Franck , la fin du journal coincide avec l'arrestation d'Hélène et ses parents . En lisant les derniers chapitres , on sait ce qu 'est devenue la jeune femme et ses proches et comment Hélène a marque ses proches et l'Histoire avec ce journal . Malheureusement, malgré l'infamie de cette période , il est triste de se rendre compte que même à notre époque,l'antisémitisme n'a pas dit son dernier mot  ni causé son dernier mort enfin moi je dis ça je dis rien....

41w6kB8WzcL

Posté par c mon avis à 21:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mars 2019

Evie de K.L. Slater

Toni déménage près de sa mère  pour qu elle puisse l'aider avec sa fille Evie car depuis la  mort de son mari , la jeune femme a du mal à reprendre pied dans tous les domaines . Elle a besoin de repartir de 0 : nouvelle ville, nouveau job et nouvelle école pour sa fille . Pour tenir le coup , Toni a tendance à se reposer sur sa mère mais également sur des calmants qui la shootent complètement la faisant devenir un légume laissant sa fille Evie sans aucune surveillance. D'ailleurs , un jour sa fille sort de la maison pour aller jouer avec le voisin qui est un ancien repris de justice . C est la douche froide pour Toni qui se rend compte petit à petit que ces fameux cachets lui font plus de mal que de bien . En plus de tout ça , sa fille a du mal à s'integrer dans sa nouvelle école magré l'attention exacerbée voir malsaine de son atsem qui pousse la petite dans ses retranchements. Toni reussit à decrocher un job à mi temps dans une agence immobiliere qui pourra lui permettre de mettre du beurre dans les épinards . En revanche , niveau organisation familiale , elle ne pourra plus aller chercher sa fille à l'école . Elle demandera donc à sa mère de le faire malgré que cette dernière ne voit pas d 'un bon oeil ni la reprise professionelle de sa fille ni l'intrusion de l atsem de Evie dans la leur vie . Un jour , la mère de Toni chute à son domicile dans des circonstances douteuses  et est transportée à l'hôpital en urgence. Alors sans reflechir la jeune femme accourt au chevet de sa mère . Malheureusement cette mésaventure ne lui permet pas d'arriver à l'heure pour récuperer Evie à l'école . Elle a quarante minutes de retard et à son arrivée , sa fille a disparu ... Une enquête est lancée et Toni est traîner dans la boue etant traiter de mauvaise mère . Trois ans plus tard , une photo d'Evie plus âgée que lors de son enlèvement est retrouvé à coté d'une femme dans un état végétatif . L'enquête est alors relancée et s'annonce encore plus compliquée. 

Evie est un roman policier qui se dévore et qui enchaîne les turn overs . En effet , KL Slater a reussi à nous mener dans une direction opposée au dénouement final. Au début , on est dans la tête d'une jeune femme comateuse et on pense qu'il s'agit de Toni . On avance dans la lecture espérant comprendre comment la jeune femme en est arrivé là et si Evie est toujours en vie ou pas . En réalité , la jeune femme dans la coma n est pas du tout Toni mais une suspecte dans l'enlevement de la petite .  Mais elle n'est pas la seule suspecte et franchement la denouement est une suprise ce qui est assez rare dans un polar . 

La lecture de l'ouvrage se fait à vitesse grand V car le livre est inlâchable ! Les personnages sont riches de leur passé  et sont interessants. Toni est  la fois attachante et on espere qu elle  en sorte pour elle comme pour sa fille . Mais en même temps on a envie de la secouer quand elle prend ses fameux cachets qui la rendent  la plus negligeante des mères . Harriet Watson l'atsem est perchée voir sadique mais aussi victime d'un passé maternel traumatisant et un sentiment d'inferiorité professionel dû à des études inachevees .La mère de Toni est la grand mère gâteau par excellence mais demeure une mère manquant de diplomatie envers sa fille qui a du mal à se relever et vivant mal son veuvage. 

KL Slater s'est inspirée de nombreuses affaires de kindnapping d'enfants pour faire naître ce livre . Elle met alors le doigt sur le fait que dans certains car il est plus facile pour l'opinion publique de traiter le representant parental d'incapable ou de negligeant  au lieu d'imaginer que quelqu un de proche peut tout simplement est un kidnappeur . Alors qu'en réalité, dans certains cas , il faut se méfier de tout le monde et même des plus proches enfin moi je dis ça je dis rien ...

51O38-1PHqL

 

Posté par c mon avis à 21:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 mars 2019

Leaving Neverland de Dan Reed ( documentaire choc sur Mickeal Jackson)

Leaving Neverland est un documentaire coup de poing diffusé pour la première fois aux Etats Unis il y a quelques semaines et qui a suscité de vives réactions. On y voit deux hommes Wade Robson et James Safechuck qui racontent leur enfance auprès du king of pop . Ils dénoncent des actes de pédophilie que la star leur aurait infligé de  leurs 7 ans jusqu à leur adolescence . Forcément , depuis la diffusion américaine les chaînes se l arrache et m6 l'a diffusé hier et tout comme aux USA , les réactions sont vives et nombreuses. Pourquoi parler 10 ans après la mort de la star alors qu il ne peut plus se défendre ?  D'autant plus qu'ils ont temoigné durant les précedents procés de MJ où ils étaient déja accusé par d'autres enfants d'actes pedophiles et ont clamé son innocence. Lors de sa mort , Wade Robson et sa famille ont même assisté à la ceremonie au staple center et ce dernier avait même demandé au clan Jackson de choregraphier le show hommage à son idole qui doit voir le jour au cirque du soleil ...

Les interrogations sont nombreuses mais après visionnage du documentaire, il est difficile de fermer les yeux sur la nature des rapports entretenus entre les enfants et MJ. En effet , si l on prend du recul et que l on oublie qu'il s'agit de l 'idole de toute une génération , il est plus que dérangeant d'imaginer un homme de 40 ans passé des semaines et des nuits entières auprès d'enfants dans le même lit . C est un situation malsaine qu il s'agisse d une star ou non . De plus, Wade et James racontent avec exactitude des situations et il est clair que le procédé de Mickeal Jackson etait bien rôdé . IL était leur idôle et pour eux , à l'époque c'était un honneur d'avoir été choisi pour être auprès de lui . Il avait même réussi à leur faire croire que c'était ça l 'amour tant est si bien que les petits garçons ont toujours eu des sentiments positifs envers l'artiste . Ils étaient en couple avec Mickeal Jackson... D'ailleurs , James Safechuck montre l'alliance que lui avait offert MJ à l'époque avec une certaine émotion. Lorsque les premieres accusations de pedophilies ont étélancées dans les annees 90 ,  le king of pop les a fait temoigné  tous les deux mais avnt ls ont eu un entrainement pour supporter les interrogatoires ... D'ailleurs , lors de la deuxieme affaire , seul Wade et Mackaulay Culkin ont temoigné en faveur de MJ car James ne voulait plus vivre ça . Si les deux hommes fabulent et mentent , ils le font vraiment très bien et meriteraient un oscar car leur récit ainsi que leurs communcations non verbales traduisent un réel mal être et malaise surtout James qui m' a plus touché que Wade. On sent une réelle fragilité en lui et pour ma part je m'effraie de l'impact du documentaire sur sa vie car les fans du chanteur du monde entier s insurgent et crient au scandale et vont même jusqu à menacer de mort les deux protagonistes ainsi que Dan Reed le realisateur . 

En ce qui concerne les réactions du clan Jackson , elles sont disparates . Les frères de la star dénoncent un lynchage médiatique , la fille ainée de MJ  Paris déja fragile psychologiquement aurait de nouveau tenté de mettre fin à ses jours suite à la diffusion du documentaire selon TMZ . La jeune femme a dementi mais le site d info americain a bel et bien confirmé l'information en stipulant qu elle s'était tranché les veines . Les seules qui restent etonnamment silencieuses sont les deux soeurs de Mickeal Jackson , Latoya et Janet qui bizzarement ne montent pas au créneau pour défendre leur défunt frère .  Latoya avait deja dénoncé dans une video les pratiques de son frère lors du proces qui avait eu lieu en 2005 quant à Janet qui est la seconde artiste la plus médiatisée de la famille , son silence commence à peser . Clairement, le flou médiatique autour de la famille Jackson est toujours bien présent et on en sait pas sur quel pied danser .

Rappelons nous aussi que MJ a deja été accusé deux fois publiquement d'attouchements ... la premiere victime a ete payé pour se taire ou enfin l'affaire s est clos grâce à un arrangement financier ...  et la seconde est la source du proces qui a eu lieu dans les annees 2000. On est donc à minimum 4 victimes potentielles sans compter toutes celles qui n'osent pas parler . C'est assez flagrant de voir les similitudes entre l'affaire Mickeal Jackson et celle des pretres pedophiles avec le silence qui entoure les faits et surtout le pointage du doigt des victimes qui parlent et dénoncent des decennies apres les actes et de voir la reaction de l'opinion publique . L'institution catholique etait intouchable tout comme l etait le king of pop. 

L'affaire de Wade et James sera de nouveau jugé en appel dans les prochaines semaines car la premiere fois elle avait été classé. Nous ne saurons certainement jamais la vérité concernant Mickeal Jackson mais pour toutes les victimes d'inceste et de viol en general , laissons à Wade et James le benefice du doute malgré les incoherences et le timing parfait qui coincide avec les 10 ans de la mort de la pop star car il n y a rien de pire et de plus destructeur psychologiquement que d'être une victime non reconnue et  surtout traînée dans la boue enfin moi je dis ça je dis rien ...

extrait du documentaire Leaving Neverland

michaeljackson-vip-blog-com-76825593303410

 

Posté par c mon avis à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2019

Cul et chemise de Robyn Sisman

Freya esperait que son petit copain Micheal allait la demander en mariage car elle a depassé la trentaine et s approche dangereusement de la quarantaine. Malheureusement , malgré le cadre idylique et proprice , le jeune homme , gentleman jusqu 'au bout l'a invité à diner dans un quatre étoiles pour la larguer . La demoiselle se retrouve donc celibataire et sans logement . Elle va alors echouer chez son meilleur ami Jack . La cohabitation va s'averer plus dificile que prévu mais l'amitie étant plus forte ils reussissent petit à petit à prendre leur marque tant bien que mal.  Freya doit assister au mariage de sa soeur en Angleterre et se retrouve donc sans cavalier .  C est alors en partant d'une bonne blague que Jack se propose pour faire semblant d'être son fiancé face à sa famille. Les deux meilleurs amis vont alors jouer à un jeu dangereux qui risque rapidement de virer en idylle .

Cul et chemise a pourtant un titre vendeur mais alors l histoire est d une lenteur sans nom. On voir arriver le denouement de loin et en plus la fin est bâclée car on ne voit même pas le couple phare vivre ensemble . Les personnages sont fades . Leurs relations entre eux sont peu developpées et pourtant l'ouvrage compte 400 pages dont la moitie est largement inutile. Même le binôme principal n est pas approfondi . On sait qu ils se sont connu à leurs arrivées à NYC et pour le reste c est silence radio. Les personnages secondaires sont pour certains quasi inutiles.

Les chapitres sont longs surtout pour ne pas raconter grand chose ,  ce qui rend le tout piétinant. Il n y a aucun rebondissement à part peut être la veille du mariage de la soeur de Freya où Jack dérape salement . Sinon tout est prévisible et le livre est loin de nous laisser sur le cul enfin moi je dis ça je dis rien ...

514WE32M12L

 

Posté par c mon avis à 21:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 mars 2019

Grâce à dieu avec Melvil Poupaud

Alexandre est un catholique pratiquant depuis son enfance. D'ailleurs, il a fait parti des scouts de st luc qui etaient encadrés par le père Preynat. Le curé a abusé de lui mais également de bien nombreux autres. Alexandre veut que le père soit défroqué et ne puisse plus officier auprès d'enfants. Malheureusement , son cas est prescrit . Neanmoins , il entretient avec le cardinal barbarin afin de pouvoir faire intervenir le vatican . Tres rapidement, il se rend compte qu il se bat contre une institution bien protégée .  Alexandre va alors porter plainte et retrouver d autres victimes de Preynat pour qui la prescription n'est pas effective. Il va naître alors l association de la parole libérée qui regroupe de multiples victimes du prêtre qui ont décidé de mediatiser l affaire et de se battre envers et contre tous afin d'avoir gain de cause et de proteger tous les enfants qui pourraient subir des attouchements d'hommes d'eglise.

Grâce à dieu est un film regroupant une part de fiction mais largement inspiré de faits réels . En effet, l'affaire du père Preynat fait partie des trop nombreuses affaires de pédophilie liées à l'église qui a secoué la société ces dernières années. De plus, l'affaire est toujours en cours d'instruction même si un premier jugement a été rendu ce jour condamnant le cardinal Barbarin a du sursis  pour non dénonciation d'acte pedophile sur mineurs de moins de 15 ans. Le film a d'ailleurs failli ne pas sortir car il y a eu une demande de non diffusion du film tant que l affaire ne serait pas complètement reglée. Heureusement la justice a tranché et  la sortie n a pas été reculé. 

Les acteurs tiennent à merveille leur rôle . La ressemblance physique de certains protagonistes est frappante et nous permet parfaitement de reperer qui sont les personnages. La réalisation de Ozon prend parti pour les victimes et montre vraiment le côté humain de l'affaire tout en dénoncant les manipulations de l'eglise et surtout son silence. Il met également en évidence la force d un tel traumatisme et les repercussions sur la vie d adulte.

Comme dans le film Spotlight , on se rend assez rapidement compte que l'église couvre sans honte de tels actes tout en jouant sur les mots afin d'apaiser l'opinion publique. Ce qui est révoltant c'est que le Pere Preynat  n'a jamais nié ses tendances pédophiles bien au contraire il a toujours avoué ses problèmes et en parle même comme une maladie . Il en aurait même fait part à sa hierarchie qui n aurait fait que de le deplacer un temps. A l'heure actuelle , seul le cardinal barbarin et d autres sourdes oreilles ont été condamné. Barbarin aurait même l intention de demissionner . En ce qui concerne , le principal coupable c'est à dire Preynat , son proces n a pas eu lieu ni du côté pénal ni du côté eclesiastique  cela veut dire , que pour le moment le père preynat est toujours prêtre même si il n est plus relié au diocese de lyon . De quoi s'agacer doublement surtout quand on doute qu une condamnation arrivera un jour enfin moi je dis ça je dis rien...

bande annonce ici

2180797

 

Posté par c mon avis à 22:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2019

Deces de Luke Perry

La génération des années 90 est en deuil . Luke Perry , l'éternel Dylan Mc Kay dans la série américaine Beverly Hills est décédé ce jour des suites d'un AVC massif survenu le 27 fevrier à son domicile. Dès lors , plus rien n'avait filtré sur l'état de santé de la vedette du sitcom jusqu'à ce soir. Malheureusement, les nouvelles sont funestes malgré toutes les bonnes ondes ainsi que les pensées et les messages de soutien pour sa guérison deferlant du monde entier mais également des ses ex collegues  de Beverly hills  comme Shannen Doherty entre autre . 

Luke Perry n'a jamais vraiment réussi à se libérer de son rôle de Dylan . Malgré son envi et son travail afin de percer dans le cinéma ou le théâtre  , il ne sera cantonner qu'à connaître le succes dans des telefilms et série dont la derniere en date fut riverdal.  On l'a également relancer pour reprendre son rôle de Dylan dans Beverly Hill nouvelle génération qui n a pas connu le succes escompte . La série suivait la vie  d'Erin la soeur de Kelly  qui marchait sur les pas de sa grande soeur dans le lycée qu elle avait cotoyé avec ses illustres amis. Il y a quelques semaines une partie du casting initial annoncait  un reboot de la série où ils tiendraient pour la plupart leur rôle . Il semblerait que Luke Perry n avait pas signé non plus pour ce reboot mais il aurait été possible à force de persuasion qu il fasse une apparition surtout qu il était en très bon terme avec ses compagnons de l'époque . Il avait travaillé à plusieurs reprises avec Jenny Garth sur d autres projets et s entendait bien avec Shannen Doherty.

Luke Perry aura marqué à jamais toute une génération . Il s'est éteint à l'âge de 52 ans entouré de ses enfants qu il avait eu avec son ex femme . Sa compagne actuelle ainsi que ses parents l ont egalement accompagné jusqu'à son dernier souffle selon l'agent de l acteur. Il y a quelques temps, lors d une interview , il repondait à un journaliste qui l interrogeait sur le fait de ne plus vouloir jouer dans Beverly Hill: "j ai assez joué Dylan , je lui ai donné la vie et on m en parlera jusqu à ma mort...". Nul doute que le quinquagenaire n aurait pas aimé vivre avec des sequelles d un AVC massif alors il est certain qu aussi triste soit la fin pour cette idole , elle était préferable. Pour beaucoup , il restera l eternel Dylan Mc Kay de toute une génération , en réalité il etait un acteur trop peu reconnu dans son art même si Il aura eu le temps de travailler sur le prochain film de Tarantino au côté de Leonardo DiCaprio et qui sortira dans les salles française cet été .il est clair que Luke Perry s en est allé trop tôt , beaucoup trop tôt enfin moi je dis ça je dis rien... 

8cd8e23fea72fea8d56e0e9e2a873147

 

Posté par c mon avis à 10:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2019

La confession de John Grisham

Donté Drumm est un afro americain de 27 ans qui est dans le couloir de la mort depuis 8 ans . Il est accusé du meurtre de Nichole une pom pom girl de son lycée . A l'époque des faits et de son arrestation , il a avoué . Le problème c est que ses aveux ont été extorqué par des policiers racistes qui ont vu en lui le coupable idéal.  Par la suite , Donté n a jamais cessé de crier son innocence surtout que le corps de la jeune fille n'a jamais été retrouvé au grand desespoir de la famille de la victime . L'écheancé est arrivée: Donté va être mis à mort malgré tous les recours employés par son avocat qui a toujours cru en son innocence. A des centaines de kilometres de là , un homme Travis Boyette se présente dans une église et demande à parler au pasteur de la paroisse. Il va lui confier le meurtre de la jeune Nichole et lui en apporter des preuves irrefutables. Le meurtrier est un multi recidiviste avec un casier qui en dit long  mais il est également mourant . En effet, il a une tumeur au cerveau et il veut permettre la liberation de Donté et surtout sa non execution . Keith le pasteur va alors s engager dans une course contre la montre . En effet, la mise à mort du jeune homme est prevu dans 24h et il faut absolument qu il conduise Boyette dans la ville où a eu lieu le meurtre . Il va devoir batailler contre le meurtrier qui a l air de s amuser de la situation sans compter son état de santé qui décline pendant le voyage mais également à la justice qui  n est pas prête à liberer un jeune noir ... La bataille semble perdu d'avance mais Keith et  Robbie l avocat de Donté vont jouer leur derniere carte ...

La confession est un roman interessant mais souffrant de longueurs qui forcent le lecteur à lire en diagonal. Les themes abordés sont pourtant importants et interessants comme l omnipresence  du racisme au sein des etats unis et  plus particulierement dans certains etats et au sein de la police entre autre . Il n y a pas si longtemps, on a vu des policiers tirés dans le dos d un afro americain au lieu de le courser . Il y a d ailleurs encore aujourd'hui des segregations importantes avec des quartiers noirs et blancs. Le debat sur la peine de mort est également au devant de la scène . 

Les personnages sont multiples et on ne retient pas forcement leur rôle dans l affaire. Pour ma part , j'ai fait le tri assez rapidement . Je me suis concentree sur Donté qui est particulierement touchant ainsi que sa famille qui sont  les vrais victimes de l'affaire. Robbie , l'avocat est energique et donne tout pour sauver Donté ce qui rend son personnage important et touchant. Keith le pasteur est le vrai gentil qui risque sa reputation en conduisant un multi recidiviste pour essayer de sauver un noir.Il est clairement la note humaine du roman. Boyett est a contrario  le vrai pourri du livre . Il est d un sadisme prononcé et on souhaiterait vivement l abattre malgré sa pseudo redemption . 

Le livre est donc pleins de lenteurs qui portent prejudice à l'histoire . Neanmoins , il est interessant de le lire jusqu au bout . La fin n est pas celle qu on espere enfin en parti enfin moi je dis ça je dis rien ...

téléchargement (1)

 

 

Posté par c mon avis à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2019

Lumière noire de Lisa Gardner

472 jours , c est le nombre de jour que Flora a passé aux mains de son bourreau . Kidnappée , sequestrée  dans une boîte de la taille d'un cercueil , seulement sortie pour être violée et devenir une esclave sexuelle, Flora s en est sorti mais forcément la jeune femme qu elle était avant cette tragédie est defintivement morte. En effet, elle est  sur le defensive en permancence et pour ne plus être une victime, elle  apprend à se defendre et à survivre grâce à des stages . Elle se sent également investi d une mission : retrouver les jeunes femmes disparues et punir les kidnappeurs. Le probleme c est que ses méthodes la mettent en danger . Un soir , elle se fait enlever par un barmaid qui n est pas à son coup d essai . Elle reussit à s en sortir et tue son ravisseur . La police l interroge et tres rapidement Flora a un comportement particulier pour une victime . L inspecteur DD chargée de l enquête s en méfie . Flora  pousse l inspectrice à mener l enquête non pas sur sa sequestration mais sur le ravisseur qui pour elle , a fait d autres victimes .  Flora derange et lorsqu elle rentre chez elle apres cette mesaventure , decide d aller se coucher . Malgre toutes ses precautions , elle se reveille dans une piece noire . Elle est de nouveau victime ... mais qui a pu la kidnapper sans qu elle ne puisse se defendre . Tres rapidement , elle sent une autre personne dans la pièce , victime ou agresseur , Flora va devoir garder son sang froid pour le decouvir.

Lumiere noire est un thriller qui se dévore . En effet, une fois commencer il sera diffcile de lâcher l'ouvrage tant il est haletant. L'histoire , sur le fond est assez banale car ce n'est pas le premier thriller qui traite d enlevement mais , Lisa Gardner explore grâce à sa plume , tout le côté psychologique des survivants d un kidnapping. Flora est un personnage assez derangeant car ces blessures sont ancrées en elle et l on rendu dure comme la pierre mais avec une instabilité et une fragilité que seule les victimes de sequestrations ont. 

Les nombreux rebondissements tiennent le lecteur en haleine. Selon les chapitres, on navigue à travers les differents kidnappings de Flora mais également l 'évolution de l'enquête pour la retrouver. Au fil du livre, on decouvre le changement qui s'enclenche en Flora lors de son premier kidnapping et on decouvre les symptomes du fameux syndrome de stockolme .On voit egalement la difference entre les deux Flora . Les surprises s'enchaînent  jusqu'à la fin  même si cette derniere est un peu prévisible mais loin d être decevante . On se rend vite compte que la guerison des victimes passent en parti par la psychologie et le mental car on a beau se dire forte et savoir se defendre tout est dans le mental enfin moi je dis ça je dis rien ...

téléchargement

Posté par c mon avis à 21:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 février 2019

Féroce de Danielle Thiéry

Alix est une psychologue experte en criminologie qui a souvent collaboré avec la police afin d élucider des affaires de meurtres. C'est alors tout naturellement que la brigade des mineurs et la crim vont faire affaire à elle lorsque des ossements d enfants humains sont retrouvés dans un zoo. Surtout que l 'histoire rappelle des souvenirs à Alix qui avait il y a quelques annees de ça travailler sur des disparitions d enfants non élucidées dont une qui l avait plus particulèrement marquée , avait eu lieu pendant une sortie scolaire dans un zoo .  Elle va alors tout faire pour retrouver la trace de la petite fille disparue à l'époque mais sans compter que le coupable rode telle une bete sauvage , il a deja reperer sa prochaine victime , il la deja choisi et l obeserve prêt à bondir sur sa proie ....

Féroce est un polar fort intriguant . L'histoire est originale et on plonge dans la perversité de la pédophilie et de ceux qui luttent contre c est à dire la brigade de protection des mineurs. On decouvre ainsi certaines façons d alpaguer les cybers prédateurs entre autre . On decouvre aussi le metier de psychologue du crime grâce aux personnage d Alix. Le livre semble reellement prendre racine au sein de la police . En effet , l auteure Danielle Thiéry a ete la premiere femme commissaire divisonnaire . 

En revanche , on regrettera le nombre trop important de personnages qui peut aisément perdre le lecteur sans compter une autre affaire qui n' a strictement rien à voir avec la principale et qui peut également tout emmeler . Tant est si bien qu on ne retient que le personnage d'ALix car les autres sont perdus parmi tous . 

Le livre se lit tres bien. Les chapitres sont courts pour la plupart . Par contre le découpage n'est pas toujours tres clair car on se retrouve parfois au sein des deux affaires en paralleles dans le même chapitre mais bon on finit par se retrouver même si il n y a aucun lien entre les affaires des zoos et celle du capitaine Reynard . La fin est assez bizzare et laisse presager une suite car apparemment l ouvrage fasse partie d'une serie de polars qui  pour heroine l inspecteur Edwige qui pour le coup dans ce livre est assez transparente .... 

Féroce est un livre qui se dévore mais gare toute de même à l indigestion car parfois il est lourd et même un peu long par passage enfin moi je dis ça je dis rien...

51OmBufsFqL

Posté par c mon avis à 11:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]