Moi je dis ça je dis rien

18 novembre 2018

Johnny Depp : le rebelle d'Hollywood de John Griffin

Le livre est un biographie de l'enfant terrible d'Hollywood. Il parle de la vie de l acteur de son enfance à ses dernieres annees . Il retrace sa carrière de 21 jump street à la saga des pirates des caraibes entre autre. On apprend ainsi que Johnny Depp est devenu acteur un peu par hasard car il souhaitait plus percer dans le milieu de la musique rock. . On y decouvre les dessous et anecdotes des tournages ainsi que les relations que Johnny entretient avec son realisateur fetiche Tim Burton mais également Gore Verbinski.

Le côté vie privée est très peu détaillé. Il est juste mentionné ses relations les plus longues et avec les actrices les plus connues  telles que Wynona Rider ou Vanessa Paradis et la derniere en date Amber Heard.  D'ailleurs , l affaire de maltraitance qui a déchaîné la chronique n est pas évoquée et c est tres bien comme ça . Le livre est vraiment axé sur la carrière de l'acteur et sur ses origines auxquels il tient énormément.

L'ouvrage est clair et concis . Chaque chapitre reflete une facette de Johnny Depp sans le côté people ce qui représente plutôt bien l'acteur qui est loin d'être une star adorant les strass et paillettes . Même son mariage avec Vanessa Paradis n est pas approfondi , il est juste évoqué. Le livre se lit rapidement et on souhaite que Johnny Depp revienne sur le devant de la scene pour autre chose que sa vie privée car l artiste se fait rare en c est bien dommage enfin moi je dis ça je dis rien...

41Iyqg3iIJL

Posté par c mon avis à 20:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 novembre 2018

Complices criminels, duos de tueurs , quand l union fait le crime de Paul Kentucky

L'ouvrage est un recueil de faits divers criminels ayant eu lieu principalement outre atlantique et outre manche. Il regroupe les duos de tueurs qui ont sevit dans l'histoire. Certains ont même inspiré des films comme l'échange avec Angelina Jolie  qui parlait du kidnappng d'un enfant qu on tentait par la suite de remplacer par un autre en faisant croire à sa mère que c'était bien le sien . 

Le livre est très bien écrit et synthétise parfaitement ces faits divers morbides . Il demeure soft sans description outrageuse qui serait déplacée selon les affaires. Il expose des faits sans apporter de jugements personnels . Il decrit la vie des tueurs avant de passer à l'acte et comment les deux protagonistes se sont liés pour sévir. On a également une legere approche psychologique de la situation en essayant de cataloguer à quel styles de criminels on a affaire et enfin les peines d'emprisonnement pour chacun des meurtres . 

Complices criminels , duos de tueurs , quand l'union fait le crime se lit aisément . Le vocabulaire employé est simple et concret. Les chapitres sont courts et la mise en page aérée ce qui rend l'ouvrage agréable à lire . Chaque chapitre represente un cas et la topographie est la même pour chaque chapitre : histoire de chacun des membres du duo puis leurs histoires communes en tant que meurtrier puis leur peine. Le lecteur a ainsi ses reperes tout le long du livre et n est pas assommé par des descriptions et des termes medico psychologiques à n en plus finir. Le petit lexique de la fin retracant les principales sortes de meutriers selon leurs agissements et leurs profils est interessant également.

Il est parfois effrayant de se rendre compte que certains tueurs ou tueuses d ailleurs n'ont pas tous eu le droit à la peine capitale et ont eviter de  s'assoir sur les genoux de la veuve noire. Certains sont emprisonnés à vie sans aucune remise de peine et heureusement mais d'autres sont en liberté et ont eu le droit à une nouvelle identité et vivent une vie paisible avec conjoint et enfant...  On remarquera également que ceux qui sont emprisonnés à perpetuité ne vivent pas tres longtemps , une tumeur au cerveau ou une crise cardiaque les fauchent sans compter bien sur la lâcheté du suicide  ... comme quoi parfois la meilleure justice qui soit reste parfois le karma et la justice divine enfin moi je dis ça je dis rien...

téléchargement (4)

Posté par c mon avis à 16:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 novembre 2018

Le saut de l'ange de Lisa Gardner

Une route sinueuse de la campagne anglaise lors d'une nuit pluvieuse , une voiture hi tech ,une femme au volant qui perd le contrôle pour finir dans le décor. Dans le ravin où elle a atterri , Nicky ne pense qu à une personne : Vero . Elle reussit à sortir de la voiture tant bien que mal et à se hisser sur la route mais aucune trace de la petite . Une temoin de l'accident s'arrête pour lui venir en aide mais Nicky perd connaissance . L'automobiliste a tout de même eu le temps de comprendre la détresse de le jeune femme qui n'a pas retrouvé sa fille apres le choc .  Transportée à l'hôpital , son mari est donc prévenu . Il accourt à son chevet attendant patiemment que sa femme se reveille . Les inspecteurs viennent pour interroger Nicky et trouve bizzare que le mari soit si calme alors que leur fille a disparu dans l'accident. En attendant le reveil de Nicky, ils l'interrogent sur Vero et là suprise : Thomas déclare clairement qu ils n'ont jamais eu d'enfant.  C'est la sidération du côté des inspecteurs  surtout que le mari si protecteur auprès de sa femme semble cacher beaucoup de choses comme le fait que sa femme ait subi 3 trauma crâniens  en l espace de 6 mois la laissant avec des sequelles neurologiques importantes .Sans compter que l enquête sur l épave de la voiture demontre que la voiture aurait ete poussé dans le fossé car elle a ete retrouvé au point mort. A son reveil , Nicky est completement desorientée et tient un discours incoherent souffrant de nouveau d une comossion cerebrale . Des souvenirs lui surviennent ainsi que des voix dont celle de vero lui disant de fuir ...

Le saut de l'ange est un polar / thriller qui est long à démarrer . En effet, les premiers chapitres sont longs et l'intrigue traine à arriver. Une fois enclenchée , le livre est diffcilement lâchable surtout que l'histoire est difficile à suivre .Certains passages sont aussi embrouillés que l'esprit du personnage principal Nicky mais au final le dénouement est assez surprenant.  Les personnages n'attirent pas l'affect du lecteur. A vrai dire , on veut juste savoir où est vero et surtout qui est elle voire même existe elle .  C'est clairement l'histoire qui tient en haleine et permet de supporter le flou de certains chapitres . 

Certaines phrases tournent en boucle dans l'esprit et il est agréable que chacune d'entre elle soient expliquées à un moment ou un autre du roman . Le saut de l'ange a failli s'écraser au vol  mais finalement reussit à effectuer une belle envolée comme quoi il faut parfois aller au delà des premieres impressions enfin moi je dis ça je dis rien ...

téléchargement

 

Posté par c mon avis à 20:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2018

Une âme de trop de Brigitte Aubert

Elvira est une infirmiere quarantenaire en arrêt maladie pour cause de burn out et d'agoraphobie.  Elle vit par procuration à travers le virtuel . Elle écume les sites de rencontres et ne vit que par internet . Ses sorties se résument à l epicerie du coin et à la pharmacie pour aller récupérer son traitement pour la dépression . Elle garde tout de même contact avec certains de ses collègues qu elle n apprécie pas forcément  mais bon il faut bien se tenir infomée des cancans de l hôpital.  En même temps , elle est la locataire d un de ses collègues : steven , un vieux garçon qui vit dans le souvenir de sa défunte moman. Une série de meurtres va survenir et Elvira qui a un cerveau  qui fonctionne à mille à l heure va vite se monter un scénario  et faire les liens . Toutes les victimes sont liees à l hôpital et ont le même physique ... le sien .. Elvira va alors se persuader qu elle est le prochaine victime à tort ou à raison  car avec tous les medicaments qu elle prend avec de l alcool , difficile de démêler le vrai du faux ..

Une âme de trop est un thriller / polar noir rudement mené. L 'écriture est particulière mais respecte bien l ambiance instaurée . Les chapitres  font en moyenne une trentaine de pages mais se lisent tres bien. L histoire peut s'avérer banal mais le point fort du livre demeure son personnage principal : Elvira . Assez rapidement, on se rend compte qu elle a quelquechose qui cloche mais sans jamais réussir à savoir quoi . En effet l'écriture des chapitres est parfois sacadés et  decousus car il retrace les pensees de l infirmiere  qui se courcircuitent  et plus on avance dans le livre plus le niveau de paranoia monte laissant plâner le doute sur la véracite de ses propos . On ne découvre que la vérité sur elle qu à la fin de l ouvrage que je ne spoilerai pas pour le plaisir des lecteurs car pour ma part même si j avais senti l entourloupe , la surprise a tout de même etait de mise comme quoi parfois les apparences sont trompeuses enfin moi je dis ça je dis rien ...

téléchargement (3)

 

 

Posté par c mon avis à 19:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 octobre 2018

Le collectionneur de Nora Roberts

Lila est une house sitter et écrivaine . Elle garde des maisons et appartements dans le monde entier pendant que leurs propriétaires partent en vacance ou déplacement. Elle prône son indépendance et soigne sa réputation professionnelle afin de fidéliser sa clientèle. Un soir , alors qu elle garde un loft à New York , elle regarde les buildings aux alentours car souvent elle s'amuse à inventer une vie aux voisins . C est son petit pêché mignon. Mais ce soir là, une dispute l interpelle et elle assiste impuissante à une defenestration. Elle appelle la police mais il est deja trop tard. Apparemment , il s agissait d un couple qui se serait disputé , la jeune femme est morte dans la chute et le jeune homme se serait suicidé apres avoir poussé sa compagne. Lila est traumatisée par ce triste épisode et le lendemain est reconvoquée au commissariat où elle est accostée par le frère du défunt . Il s appelle Ashton alias Ash , il est issu d une famille nombreuse tres riche pécunièrement parlant mais surtout il est persuadé que son frère n aurait jamais levé la main sur une femme et encore moins la pousser par la fenetre . Il veut connaitre la verite à tout pris . Il se lit tres rapidement avec Lila et finissent en couple . A force de recherche en tout genre, ils se rendent vite compte que le jeune homme trempait dans un trafic d antiquité et qu il est clair qu il a etait assasiné et que par conséquent , son suicide n est qu un leur. Le jeune couple va alors devoir lutter pour trouver le meurtrier et le commanditaire mais va devoir également survivre à des attaques d une tueuse à gage. 

Le collectionneur est un polar tres bien écrit qu on devore facilement. L histoire est prenante et les rebondissements nombreux. En ce qui concerne les personnages , ils sont attachants et interessants .Lila est fraiche et spontanée alors que Ash est sobre et tres terre à terre . Rien ne les predispose à être ensemble mais  on aime tres rapidement le couple formé entre Lila et Ash. Un couple d artistes , deux independants qui fusionnent et vivent une histoire passionnelle.

Quant à l'intrigue , elle est bien ficelée et il est difficile de trouver le dénouement avant la fin . On imagine facilement que le livre aurait pu être adapté en film ou telefilm car il comporte un pele mele d emotion: le suspense , l amour , l erotisme et de l action. Le collectionneur de Nora Roberts peut aisément rentré dans la collection des meilleurs polars enfin moi je dis ça je dis rien ....

téléchargement (2)

Posté par c mon avis à 19:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]


21 octobre 2018

Mes enfants chéris de Eric Van De Wynckele

Eric nous raconte sa vie avec un humour et une certaine légèreté surtout que la vie ne l'a pas épargnée. En effet, il est l heureux papa de trois enfants souffrant de pathologies plus ou moins lourdes. Son aînée souffre d'asthme à un niveau élevé, sa deuxième fille est trisomique et le dernier souffre de grosses allergies l ayant deja amené à être hospitalisé. Eric a aussi failli mourir d'une septicémie . Mais dans la cacanphonie de sa vie , il vit plutôt bien car comme il le dit , il a la foi et sa femme aussi . 

Ce livre est un témoignage qui se lit à une vitesse folle tant l'écriture est fluide et agréable . L'histoire vraie compté par ce père de famille pourrait faire pleurer dans les chaumières . Or Eric a décidé d aborder des thèmes comme la maladie et la difference avec légèreté et optimisme . Il prône la tolérance et met en évidence que quoiqu il arrive , il faut rester souder et avancer.D'ailleurs mari et femme sont vraiment sur la même longueur d'onde car pour le dernier chapitre , Eric laisse la plume à son epouse qui donne son avis sur leur vie .

Tout arrive pour une raison , il faut l accepter et vivre avec. Toutes leurs valeurs leurs viennent certainement de leur grande croyance en dieu et leur foi en leur religion qui est parfois un peu trop présente dans le bouquin mais qui est également tres presente dans la vie de cette famille formidable enfin moi je dis ça je dis rien....

asthmatique-trisomique-allergique-mes-enfants-cheris-papa-septicemique-vous-emmene-a-lourdes-de-eric-van-de-wynckele-livre-895471621_ML

Posté par c mon avis à 20:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 octobre 2018

La fille au 22 de Anna Veronique El Baze

Léa est une accro des livres et plus particulièrement des polars noirs . Elle a une vie sans saveur: chef de rayon dans une librairie, jetée par son mari apres 20 ans de mariage, elle a besoin de frisson. Un jour , elle passe à l acte. Elle devient tueuse . Elle abat froidement un des ses amants avec son 22 . Arme qu elle a hérité de son père mafieux . A partir de ce moment , Lea change, devient serial killer car tuer la rend étonnament vivante.

La fille au 22 est un thriller sombre et torturé voire même tordu autant que son personnage principal . En effet, en lisant le résumé , on imagine limite qu elle devient meurtriere un peu par hasard alors qu en réalité , elle a un terrain psychiatrique bien avancé car assez rapidement tuer devient une évidence et un besoin. Elle rentre dans un jeu macabre et pervers qui tient le lecteur en haleine.

Le livre se lit tres bien . L histoire est interessante et le personnage complexe ce qui rend la lecture agréable . En revanche, la fin n est pas très claire mais bon l'ouvrage cultivant le bizzare ne denote pas avec cette fin bancale enfin moi je dis ça je dis rien...

téléchargement (1)

Posté par c mon avis à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2018

Un long dimanche de fiançailles de Sebastien Japrisot

Mathilde aime Manech . MMM . Les deux amoureux se retrouvent separés par la 1ere guerre mondiale.  Manech est envoyé au front alors que Mathilde clouéedans son fauteuil roulant  attend son retour qui ne viendra jamais. En effet, Manech est abattu enfin executé car il s est auto mutilé afin de pouvoir retourner aupres de sa fiancée et quitter l enfer des tranchées . Il n est pas le seul dans ce cas: ils sont cinq . Cinq soldats de bingo crepuscule  sont lancés dans le no man's land des deux tranchées . Mathilde refuse d accepter la mort de son unique amour et va se lancer à sa recherche ou du moins comprendre ce qu il s est passé.

Un long dimanche de fiançailles est un roman d amour sur trame historique . Il a engendré un film eponyme avec Audrey Tautou  et Gaspard Uliel  qui etait un beau moment du cinéma francais . En ce qui concerne le livre, il y a beacoup de lenteur et parfois la lecture est difficile car soporifique . Pour ma part, il vaut mieux voir le film que lire le livre et c est plutôt rare que je dise ça . Le côté historique est plus détaillé dans la version livresque ce qui apporté un plus quand on voit comment les poilus vivaient et pouvaient être traités . Le caractere des personnages est respecté . Mathilde est plus handicapée dans le livre que dans le film mais ce n est qu un detail. Le couple est vraiment beau et leur amour est pure. 

D'ailleurs la notion d amour veritable est bien presente puisque Mathilde ne tient que par amour pour Manech qu elle sent vivant quelquepart. Comme quoi l amour peut faire bouger des montagnes enfin moi je dis ça je dis rien...

bande annonce film

téléchargement

 

Posté par c mon avis à 23:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2018

Ich bin Charlotte avec Thierry Lopez

 Le petit Lothar Bergelde se rend rapidement compte grâce à sa tante qu il n est pas né dans le bon corps . A partir de cette évidence , il devient Charlotte , personnage excentrique et premier travesti ayant survecu pendant les deux regimes les plus controversés de l histoire : le nazisme et le communisme.  Ainsi Charlotte devient  une icone berlinoise sollicitée par Doug Wright qui voudrait raconter l'histoire de ce personnage si particulier. Elle va le faire rentrer dans son monde et son musée qu elle a su protéger . En effet , Charlotte est mysterieuse, pleine de surprise et sa vie  fut ponctué de beaucoup d emotions et d aventures. 

Prix pullitzer et souvent adapté à l'étranger , le texte de Doug Wright arrive au théâtre Poche Montparnasse après avoir connu un succès retentissant pendant le festival d'Avignon. Thierry Lopez interprete Charlotte enfin est Charlotte. Il est évident que du moment où il met un pied sur scène il devient Charlotte et pas que ... En effet, le comedien joue tous les protagonistes ayant cotoyés Charlotte .  Il virevolte sur scène et sans trop d artifice reussit à tous les jouer de manière magistrale. Thierry Lopez est un vrai artiste qu on  a pu voir dans des registres différents . Mais peu importe la pièce , il irradie .  Ich bin Charlotte ne dénote absolument pas et c est un vrai chef d oeuvre prônant des valeurs importantes . 

Le décor est épuré mais colle parfaitement avec l atmosphere de Charlotte . La musique accompagnant le jeu de comedien ne trouble pas le rythme de la pièce bien au contraire. Elle sert certaine scène choregaphiée d ailleurs . Ich bin Charlotte est la pièce à voir pour bien se rendre compte de la difficulté d être soi même dans un monde formaté . Puis niveau jeu , il est clair que Thierry Lopez est le comédien qui monte qui monte qui monte enfin moi je dis ça je dis rien...

teaser ich bin Charlotte

lien site du théâtre poche montparnasse

42885058_309163859862022_2688896152908070912_n

42856400_1919046488402679_4734169169925242880_n

 

Posté par c mon avis à 21:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2018

deces Charles Aznavour

La chanson francaise est en deuil . Le doyen des artistes francais s 'est eteint ce jour. Il n aura pas pu tenir sa promesse de monter sur scene jusquà 100 ans. Il y a encore quelques jours ils participaient à des interviews en tout genre parlant de la mort disant qu il n en avait pas peur et qu'il l attendait sereinement. Ces paroles resonnent d une façon particuliere aujourd hui . 

Biographie prise sur gala.fr

Charles Aznavour naît le 22 mai 1924 à Paris dans une famille d'artistes d'origine arménienne. Son père, Mischa Aznavourian, baryton, sa mère, Knar Baghdassarian, comédienne, ont fui le génocide des autorités turques déclenché en 1915. Après la Grèce où Aida, leur fille aînée, voit le jour, ils sont de passage en France dans l'attente d'un visa pour les Etats-Unis. Le couple voit sa vie bouleversée avec l'arrivée du petit Charles. Ils décident de s'installer définitivement à Paris et ouvrent un petit restaurant rue Mr Le Prince. Certains soirs, Mischa Aznavourian pousse la chansonnette au milieu de ses clients, qui comptent beaucoup d'artistes. Le petit Charles voit défiler des chanteurs, des poètes, des comédiens et sa vocation précoce le conduit à passer ses premières auditions à l'âge de 9 ans. Il entre au Théâtre du Petit Monde et fait ses premières apparitions sur scène dans des petits rôles. En 1942, c'est la rencontre avec Pierre Roche, auteur-compositeur, qui va donner une nouvelle direction à sa carrière. Le duo se produit sur scène pendant huit ans et compose également pour d'autres artistes. 

En 1946, le tandem est remarqué par Edith Piaf. Séduite par la personnalité des deux complices, la chanteuse leur propose de l'accompagner pour une tournée en France et aux Etats-Unis (1947–1948). En 1948, le duo publie plusieurs titres (J'ai bu,Départ Express…)puis écrit des chansons pour Gilbert Bécaud. La consécration arrive en 1956 lors d'un récital à Casablanca devant un public conquis. Charles Aznavour donne son premier concert à l'Olympia l'année suivante et écrit Sur ma vie, son premier succès. En 1960, c'est avec le titre Je m'voyais déjà qu'il connaît son premier triomphe. Il a alors 36 ans et son statut de star ne sera jamais remis en cause. Les titres s'enchaînent alors : Tu t'laisses aller (1960), Les comédiens (1962), La Mamma (1963), Et pourtant (1963), For Me Formidable (1964), La Bohème (1965),Comme ils dissent (1972)…

Artiste international depuis son premier concert au Carnegie Hall à New York en 1963 il s'est produit sur les scènes du monde entier. Très apprécié outre-atlantique, il fut l'invité d'un épisode du Muppet show en 1976. Charles Aznavour a écrit plus de 1000 chansons, dans cinq langues, et vendu plus de 100 millions de disques à travers le monde. Pourvoyeur de tubes, il a écrit pour de nombreux artistes; dont Johnny Hallyday (Retiens la nuit) et Sylvie Vartan (La plus belle pour aller danser), Eddy Mitchell, mais aussi Dorothée (Chagrin d'amitié) ! En 1995, il achète les éditions musicales Raoul Breton ainsi que son propre catalogue de chansons. En 2010, il reçoit une Victoire d'honneur aux Victoires de la Musique. A 90 ans, il reprend le chemin des tournées qui le mène en mai 2014 sur la scène de l'opéra d'Arménie à Erevan.

Au cinéma, Charles Aznavour fait également une belle carrière; Un taxi pour Tobrouk(1960), Paris au mois d'août (1695), Le tambour (1979), Viva la vie (1983), Emmenez-moi(2005)… Sa longue filmographie, qui totalise plus d'une soixantaine de films, a conduit l'artiste à collaborer avec de prestigieux réalisateurs, Pierre Granier-Deferre, Claude Chabrol ou encore Claude Lelouch. 

Charles Aznavour se rend pour la première fois en Arménie en 1963. Puis en 1988 lors du tremblement de terre du pays, l'artiste se mobilise alors et apporte son soutien à l'Arménie. Charles Aznavour réside aujourd'hui entre le sud de la France, à Mouriès et la Suisse près de Lausanne. En 2009, il publie son autobiographie, A voix basse, qui retrace les grandes étapes de sa carrière et de sa vie privée.

Le 1er octobre 2018, Charles Aznavour décède à l'âge de 94 ans.

Côté vie privée, l'artiste est marié en troisièmes noces à Ulla Thorsell, d'origine suédoise. Charles Aznavour est père de six enfants; Seda (1947), Charles (1952), Patrick (décédé à l'âge de 25 ans), Katia (1969), Misha (1971) et Nicolas (1977).

Nombreux ont été les artistes qui lui ont rendu hommage. Il est clair que la scene francaise est desormais orpheline. A force de le voir sur scene , on pensait que Charles Aznavour était immortel. Il s en est aller dans son sommeil d apres certaines sources . C est certainement la plus belle mort pour un si grand artiste . Merci monsieur de nous avoir donner autant de belles chansons et de nous avoir accompagner aussi longtemps . Ciao l artiste...enfin moi je dis ça je dis rien...

la boheme

la mamma

emmenez moi

les comediens

je m voyais deja

comme ils disent

Charles+Aznavour-

Posté par c mon avis à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]